En quête de minimalisme.

Voici une liste non-complète de choses qui se trouvent dans les trois gros sacs poubelles dont je me suis débarrassée quelques jours avant 2016 :

– Des échantillons de shampooing
– Une tonne de barettes, bracelets, élastiques, colliers et boucles d’oreille
– Peut-être 100 crayons
– Deux chandelles
– Des vêtements de poupée
– Une dizaine de cahiers Canada contenant des exercices que j’ai fait au primaire
– Un ensemble de queue-de-rat (tricotin)
– Des patrons de tricot
– Des bibelots de chat
– Un porte-crayon
– 9 livres
– Des étampes
– 3 boîtes de billes à collier
– Des pantoufles
– Des paires de ciseaux

Oui, j’avais vraiment tout ça, et j’ai encore beaucoup (trop) de choses. Il y a beaucoup d’objets dont je voudrais me départir mais auxquels je suis sentimentalement attachée. Des peluches de bébé, des bricolages faits avec mes amies d’enfance… Ce sont des choses que je n’utilise jamais, qui sont cachées dans des boîtes que je n’ouvre jamais sauf dans des élans de déprimante nostalgie.

Il y aussi tous ces bacs et tiroirs dont je veux me débarrasser… mais que je n’ai pas le courage d’ouvrir. Un bac plein de balles de laine emmêlées. Des crayons feutres que devrais tester un par uns. Une boîte de carton qui déborde de coupons de tissus. Des tiroirs et des tiroirs remplis de papiers : partitions, scrapbook, bulletins, diplômes…

J’ai constaté que je possédais énormément de choses d’abord parce que

1) C’était Noël, et qu’on le veuille ou pas, comme beaucoup de fêtes, Noël est lié de très près à la consommation et aux biens matériels
2) Parce qu’en me baladant sur YouTube, j’ai écouté deux vidéos qui m’ont énormément inspirée, celui-ci et celui-là.
3) Et finalement parce que j’ai récemment beaucoup réfléchi à propos du «zéro déchet» et que le minimalisme y semble étroitement lié.

J’ai l’impression de me perdre, me noyer dans tous ces objets, qu’ils signifient quelque chose ou pas, qu’ils soient utiles ou pas. Même si tout ce que je possède est bien rangé, il y a toujours ce petit quelque chose de trop. J’ai besoin d’être organisée, de respirer.

J’ai vraiment profondément envie de réduire ma consommation/ possession de biens, afin d’être plus consciente et de mieux apprécier ceux que j’ai.
Ce n’est pas une «résolution classique» qu’on prend le 31 pour l’oublier le matin du premier. C’est une chose que j’ai entamée depuis quelques semaines, à laquelle je réfléchis depuis longtemps.
Et puis ça s’adonne que l’année débute, alors on va voir ça comme un défi de nouvel an !

Bonne année à toi !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s